Comment fut monté le plus important projet web inter-rédactions de lavenir.net

Blog 1418 HP

Comme la plupart des titres de presse, L’Avenir n’a pas voulu manquer le coche du 100e anniversaire du début de la 1ère guerre mondiale.  La première réunion remonte à mi-2013. Il a fallu ajouter des chaises dans la salle de réunion pour que tous ceux intéressés par le projet puissent s’asseoir. Autour de la table, des représentants de pratiquement toutes les rédactions locales, du web et de la rédaction en chef. Chacun avec sa liste d’idées, de propositions. L’enthousiasme est là mais aucun fil rouge ne se détache.

Un an plus tard, le projet en est à peu près au même stade lorsque Olivier Deheneffe me demande de m’occuper du projet après avoir fait le tour des rédactions. A la base, on part sur un webdoc alimenté par toutes les rédactions locales (qui est quand même la force de l’Avenir). Par région, on souhaite avoir un témoin (souvent, les ecclésiastiques relataient les faits) et par commune, on compte avoir des photos d’époque.

Changement de cap

Avec Olivier Deheneffe et Olivier Evrard, webmaster, on planche sur la structure du webdoc. On part notamment sur une carte de la Région wallonne où les visiteurs pourront cliquer sur les communes pour obtenir des photos. Les témoignages seront également accompagnés par la timeline verticale faite maison.

Mais en contactant les différentes rédactions locales, je sens vite que l’idée, de réunir des photos anciennes par commune, bat de l’aile. A mois d’un moins des élections fédérales, régionales et européennes, les rédactions n’ont pas la tête à ça, ni les équipes pour bosser sur 14-18. Je crains de me retrouver avec des zones de la carte très couvertes et d’autres désespérément vides. Visuellement, ça risque de faire tache.

C’est en voyant passer des photos « avant/après » de Londres en 1945 que je fais évoluer le webdoc. Lors de mon tour de formation des rédactions, j’avais eu l’occasion de découvrir justement une photos « avant-après » bidouillée par Stéphane Dirick, un journaliste de la rédaction de Tournai. A Huy, Jean-Louis Tasiaux, un autre journaliste, avait aussi fait un test dans son coin. Deux exemples qui prouvaient que de tels montages étaient possibles, que la matière première était là. Mais il fallait dépasser le stade de bricolage et jamais encore, L’Avenir n’avait produit ce genre de photomontages.
Le premier test a été réalisé avec la rédaction namuroise. C’est elle qui disposait des plus nombreux clichés anciens et qui avait un photographe salarié. C’était aussi plus facile pour moi puisque cette rédaction locale est basée au siège central où je me trouvais à ce moment-là.

Après quelques essais de cadrage, j’ai fait les tests de montages avec un infographiste. Couchée comme cela sur papier, le travail paraît simple mais il faut bien se rendre que tous les services fonctionnent à flux tendus. En d’autres termes, pas question de faire des tests à rallonge, cela peut avoir des influences sur le planning. Lors de cette phase, j’ai heureusement pu compter sur beaucoup de bonnes volontés et sur une motivation probablement due à ce nouveau « challenge » de photomontages.

Blog 1418

Miser sur la viralité

Pour avoir suivi la plupart des webdocs maison lancés depuis le début 2014, je m’étais bien rendu compte que le seul format « webdoc » ne déplace pas spécialement les foules. Il a souvent manqué un angle fort afin de booster les visites. Pour ce projet 14-18, je comptais beaucoup sur les « avant-après » pour la viralité.

La couverture de la campagne électorale a peine repliée, il fallait donc solliciter les équipes pour ce projet commun. Cela a donné quelques sueurs à Adeline Nonet qui a chapeauté le projet dans la dernière ligne droite. En plein mois de juillet, il a fallu jongler avec des équipes déforcées et des personnes, logiquement, en vacances.

Je pense que malgré les très nombreux passages de relais, ce webdoc a su garder son unité. Perso, je suis assez satisfait du rendu et cela me conforte dans l’intérêt de monter des projets web trans-rédaction. Découvrez le weddoc en cliquant sur ce lien

Globalement, en terme d’audience, le projet a bien marché. Ce ne fut pas le top espéré mais il ne faut pas oublier que ce webdoc a été mis en ligne début août, soit en pleine période de vacances.

Par rapport à la viralité, je pense qu’on était dans le bon puisque, à titre perso, ce fut un de mes tweets les plus partagés. Du côté de Tournai, Stéphane Diricq m’a aussi fit qu’il avait vu pas mal de nos photomontages partagés sur les réseaux sociaux.
A ce sujet, je pense qu’on aurait pu mieux présenter le webdoc sur les résaux sociaux. Une attention avait été portée par les rédactions locales gérant une page facebook puisqu’elles avaient posté des photomontages pour renvoyer vers le webdoc. Mais on aurait aussi dû faire un effort de présentation pour la page FB et le compte twitter « générique ». On aurait aussi dû prévoir des visuels print déclinés par région pour les différentes

Autre regret : vu le manque de temps de temps, on n’a pas pu intégrer la « production » de la rédaction nationale. D’autant plus dommage qu’un supplément print, très bien foutu, a été publié.

Au rayon satisfaction, une expo avec les photomontages va être organisée à Namur dans les semaines à venir. Une belle façon de prolonger ce webdoc.

blog 1418 thierry


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s