Dans la torpeur des vacances estivales, le weblab de l’Avenir a planché sur une question : comment montrer l’empire qu’est en train de construire Mac Coucke, très riche homme d’affaires flamand, à Durbuy, « la plus petite ville du monde ». En quelques années, Marc Coucke y a en effet multiplié les investissements, mettant la main sur des « monuments » locaux. Durant cet été 2018, c’est l’annonce du futur achat de deux terrains de golf qui nous a lancé sur le projet.

Et en préparant le dossier, on s’est vite rendu-compte que Durbuy n’était que la pointe de l’iceberg de l’empire Coucke à Bruxelles et en Wallonie.

Pour montrer et raconter dans le temps la constitution de cet empire, on a voulu prendre une approche qui devait parler au plus grand nombre : le Monopoly de Marc Coucke.

Marc Coucke 1

Ce Monopoly était l’occasion de continuer à développer nos connaissances sur le programme de carto Mapbox.

La difficulté était de traduire cette approche « Monopoly » sur une carte et non sur un plateau de jeu. Pour cela, on a joué sur les couleurs et la représentation en 3D des bâtiments.

Préparer le dossier, le faire valider par le journaliste qui suit l’actu de cette région et travailler sur la carte nous a pris du temps. On était tête dans le guidon, histoire de terminer cela avant nos vacances.

Fin août, la carte a été publiée (l’achat des golfs se finalisant) et elle a touché un très large public (avec un très intéressant score d’audience). Mais en termes de temps de lecture, le score était plus que décevant.

Et ce mauvais score, je l’ai senti venir dès le moment où nous avons publié notre long format. Je l’ai senti venir car j’ai observé un collègue qui ne semblait pas savoir où cliquer sur la carte pour naviguer.

Nous avions effectivement zappé le test de grand-mère : ce moment où tu files ton projet à un(e) collègue et tu observes ses réactions pour savoir si il/elle comprend comment naviguer…

giphy

La navigation sur le Monopoly donnait alors ceci :

coucke 1

coucke 2

Le suivi statistique et cet indice (mon collègue ne sachant pas très bien comment naviguer) étant tombé très rapidement, nous avons pu nous pencher à nouveau sur la navigation, avec le challenge : comment améliorer la navigation sans devoir tout recommencer depuis le début.

En observant d’autres projets carto « long format », nous avons opté pour la navigation par scroll : en descendant, l’internaute découvre les investissements au fil du temps et se les voit présenter sur la carte:

Marc Coucke 2

La publication de ce monopoly actualisé nous a donné raison : le temps de lecture a effectivement augmenté. Une petite consolation.

Constat 1 : même le nez dans le guidon, prenez le temps de faire un test de grand-mère

Constat 2 : évitez de dire à votre collègue que vous lui faites passer un test de grand-mère 😉 .

Et sinon, pour me suivre sur twitter, c’est par ici @arnaudwery et il y a aussi ma page Facebook avec une veille axée webjournalisme, presse locale et data.

 

Publicités