Le 2 octobre, Sébastien Bailly publiait sur le blog de Samsa.fr “Genially: un outil au service de la créativité éditoriale dans les médias et ailleurs”. 

Je me permets de compléter son retour d’expérience. 

À la rédaction de lavenir.net, nous utilisons Genially depuis 3 ans. Au fil des expérimentations, je vous glisse 5 conseils

  • Concevez verticalement

Dès le départ, créez et scénarisez un projet vertical afin d’offrir confort et lisibilité sur mobile. Le piège est de laisser entraîner dans un des templates proposé par Genially (certains sont vraiment bien foutus) mais qui sont, dans une toute grand majorité, proposés en version horizontale.

En 2017, nous avions réalisé ce portrait de Benoît Poelvoorde. En version desk, c’est réussi. Mais en version mobile, embarqué sur notre site, la lecture est plus laborieuse.

Dans cette optique, nous avions utilisé Genially pour une série “dans le smartphone de…” Avec un visuel qui se prêtait bien à une présentation verticale.

  • Testez / validez la lisibilité sur mobile dès le début

La taille des caractères ne s’adapte pas en fonction du support. Il faut trouver le juste milieu: être lisible sur mobile, sans proposer des caractères disproportionnés en version desk.

  • Concevez le plus simple possible (évitez surcharge)

Vu les possibilités offertes, la tentation est grande de charger votre visuel. À titre perso, je suis plutôt adepte du “less is more”. Votre carte interactive, votre infographie animée, votre format… doit / doivent être au service de votre sujet.

  • Pensez à la navigation

Vous pouvez rapidement monter une présentation avec de nombreuses slides (écrans). Le risque est de perdre, un moment, l’internaute. Pensez à placer un onglet qui permettra, par exemple, de revenir au menu.

  • Bossez avec 1 infographiste

Avec Genially, les possibilités créatives sont énormes. Mais tout le monde ne peut s’improviser infographiste. À la rédaction de lavenir.net, nous travaillons de deux façons: soit en direct avec un des infographistes de l’équipe ; soit nous rédigeons un premier jet de projet (sorte de maquette) qui est ensuite corrigé / modifié / peaufiné / validé par un graphiste.