Quels sont les clubs de foot qui ont réussi leur début de saison ?

Outils: datawrapper & easel.ly
Source : la rédaction sportive de l’Avenir Huy-Waremme + le site Lgfoot
Découvrez l’article : en cliquant ici

Image

Pourquoi ne pas profiter d’un fin de saison ou d’une mi-saison de foot pour dresser un état des lieux chiffré ? C’est ce que j’ai décidé en décembre dernier. L’idée : montrer l’évolution des clubs locaux durant la première partie de championnat avec un graphique et le compléter avec des plus classiques « meilleures attaques », « pires défenses » et « meilleurs buteurs ».

Expliquer comme cela, le projet paraît simple… mais cela faisait quelques mois que je me demandais quelle était la meilleure façon de traduire l’évolution d’un club de foot. J’avais initialement voulu utiliser la place occupée dans le classement. Mais dans un graph’, j’aurais obtenu l’effet inverse : les premières équipes ne décollant pas de l’abscisse. Ma solution est venue d’une discussion avec Nicolas Kayser-Brill : utiliser les points raflés (ou non) lors de chaque rencontre.

Pour obtenir ces chiffres, je me suis rendu sur le très complet site Lgfoot. Profitant de temps morts ou entre deux reportages, j’ai collecté les données au fil des semaines que j’ai placé dans un tableur. Petit conseil,  réfléchissez bien lorsque vous remplissez votre tableur (perso, je l’avais mal torché). Ensuite, copiez-collez les données dans datawrapper. Et si comme moi, vous avez monté votre tableau à l’envers, il y a toujours moyen de retomber sur vos pattes avec ce programme.

Voici le résultat:

foot p1 bilan datawrapper

 

Evidemment, je pense que j’ai la chance de n’avoir que peu d’équipes à suivre sur notre région. Trop de données pourrait rapidement rendre ce tableau illisible. Comme je l’ai déjà expliqué dans un post précédent, j’ai aussi une autre difficulté : le site de lavenir.net ne permet que de bosser (dans une utilisation courante) sur du 560 de large. Pour l’évolution sur toute la saison, il faudra donc que je travaille sur un autre modèle de page web.

Valoriser des données déjà produites pour le print

Afin de compléter cette dataviz, j’ai repris des données publiées, seulement en chiffres, dans la version print du journal, voilà donc l’occasion de valoriser le contenu et de l’exploiter autrement.

J’ai voulu utiliser easel.ly pour apporter un visuel différent et qui cadrerait mieux avec l’objectif.  Le résultat (à voir en haut de ce post) a cependant nécessité plusieurs heures, comment souvent avec easel.ly.  J’ai d’ailleurs conseillé à mes collègues de ne s’embarquer dans ce genre de traitement que pour des dataviz « one-shot », en réaliser une après chaque week-end me paraît compliqué.

En conclusion, 3 mois après sa réalisation, je trouve que cette dataviz a toujours toute sa raison d’être. Il s’agit d’un traitement différent des données sportives, assez rare (voire inexistant en sport local) qui complète idéalement les bilans à mi-saison des entraîneurs. Mais cela reste un travail conséquent, comptez plus d’une demi-journée de travail, pas toujours évident à se permettre avec une petite équipe en locale.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s