Un tableur pour faciliter la collaboration des rédactions locales

diables écrans géantsDébut juin, je faisais le point après un peu plus d’un mois de boulot au sein du pôle région de lavenir.net. C’est à lire en cliquant ici. Je terminais avec cette interrogation : « comment atteindre un des objectifs voulu pour ce projet à savoir développer des contenus transversaux, originaux… » La réponse est survenue presque par hasard, dans la foulé du post.

En ce début juin, donc, la Belgique commençait à entrer en effervescence : l’Euro arrivant, c’est en effet une myriade d’écrans géants, pour suivre les matches de l’équipe nationale, qui se mettait en place. Pas un jour sans une info locale à ce sujet. Une collègue du pôle région a donc proposé qu’on cartographie tout cela. J’ai proposé d’apporter une plus-value en nous inspirant de l’appli « plaines de jeux » que j’avais lancée avec la rédaction de l’Avenir Huy-Waremme, il y a 2 ans. L’idée ? Proposer aux visiteurs de choisir leur écran en fonction de différents critères (lieu couvert, gratuité…). J’avais soumis cette idée parce que lors d’une présentation de l’appli « plaines de jeux » à Bruxelles, fin de l’année passée, le développeur qui avait bossé avec moi, s’était aperçu que le codeur américain avait apporté une très intéressante amélioration : sur mobile, la carte se déclinait en liste. Ce qui facilitait l’utilisation.

A une dizaine de jours du début du tournoi, je me retrouve donc avec une appli à mettre en place sans savoir quelle masse d’info j’allais devoir géolocaliser : il n’y avait pas vraiment un site officiel reprenant tous les écrans mis en place. J’ai logiquement fait appel à toutes les rédactions locales du groupe.

Pour faciliter cette collaboration, j’ai créé un tableur que les rédactions locales étaient invitées à compléter. Si mes collègues web étaient un rien sceptiques sur la méthode, j’étais au contraire, convaincu que cela pouvait fonctionner. En me servant de mon expérience des plaines de jeux, j’avais délimité un nombre d’info à obtenir. Les journalistes locaux n’avaient qu’à remplir certaines cases (je me chargeais de la géolocalisation), ils étaient sur des rails et voyaient ce dont on avait besoin. Toutes les rédactions ont joué le jeu et j’ai ainsi pu obtenir près de 80 lieux. J’ai complété le travail pour arriver à 160 écrans. Un nombre qui a continué à croître grâce aux lecteurs qui se sont spontanément manifestées lors de chaque mise en avant de l’appli (réseaux sociaux, newsletter…).

L’appli a été complétée par la possibilité de se géolocaliser et elle a pu être reprise dans toutes les newsletters locales.

Ce que je retiens particulièrement de ce projet, c’est la façon de fonctionner avec les rédactions locales. Travailler ainsi avec un tableur ouvre de belles perspectives pour des projets data plus conséquents mais dont la base sera l’info de nos journalistes locaux.

 

Et sinon, pour me suivre sur twitter, c’est par ici @arnaudwery et il y a aussi ma page Facebook avec une veille axée webjournalisme, presse locale et data.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s